Histoire de Creuse

QUELQUES MOTS D’HISTOIRE

 

 TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR CREUSE SANS JAMAIS OSER LE DEMANDER

 

“Ch’est un tchou poyi perdu
Que ch’Bon Dieu il o laissii tchère das ch’creux

Interdeux l’route ed Rouen et pi l’gare ed Bacoui”.
Pierre Duquet

CREUSE “Ce petit pays que le Bon Dieu laissa tomber dans ce creux entre la route de Rouen et la gare de Bacouël” a comme tous nos villages de France un passé et un présent. Nous vous parlerons pour vous accueillir du passé, pour le présent nous vous invitons à venir le découvrir par vous-même et d’autres rubriques de ce site vous en parlerons.

Dans ce passé nous allons découvrir une histoire de pays, d’église, de château et d’école.

QUELQUES LIGNES D’HISTOIRE DE PAYS :

 Bien que la trace du passage ou du séjour des Romains y fut retrouvée (découverte de poteries), on ne trouve pas trace du village dans les chroniques avant 673 date du mariage de Hugues de Creuse avec Arégonde de Bacoüel.
En l’an de grâce 1391 le Chapître de la Cathédrale d’Amiens fait l’acquisition de ce qui était devenu la Seigneurie de Creuse et ainsi, le village dépendit d’Amiens jusqu’à la révolution. 
Vint enfin l’aire moderne avec l’électricité en 1926 et l’eau en 1959.

Les différentes guerres, de celles de la Révolution, de l’Empire, jusqu’à celles du siècle dernier, furent relativement clémentes pour le village, ce qui lui vaut d’être parmi les rares villages de France à n’avoir pas dû graver dans la pierre d’un monument aux morts le nom de ses enfants morts pour la France.

 Carte de Creuse et de sa région en 1900

 

Notre village fut plusieurs fois baptisé et débaptisé, de CREUSA en 1189, il devint CREUSSES en 1648, puis CREUZES en 1753 pour se voir attribuer son nom actuel après 1900; sa population varia beaucoup, de 87 habitants en 1911et après avoir atteint 203 habitants en 1936, elle retomba à 51 habitants en 1958 avant de se stabiliser, de nos jours, à environ 200 âmes.

     Pour plus de détails cliquez sur l’image 

 

QUELQUES LIGNES D’HISTOIRE D’
EGLISE :

On ne sait pas trop si elle fut d’abord chapelle du château ou directement église paroissiale, mais on sait qu’elle fut bénie par l’abbé Lefebvre le 24 Octobre 1751.
On a peu de renseignements sur les différents prêtres du village.Jean François Lefebvre, curé de Creuse de 1751 à 1801 qui prêta serment pendant la révolution de “Soumission aux lois de la République fut le dernier curé en titre de la paroisse.
D’abord rattachée à Clairy au départ de l’abbé Lefebvre, la paroisse le fut ensuite à Revelles en 1923 et enfin à Bovelles en 1980, aprés avoir été administrée successivement par les curés de Plachy puis de Prouzel.

Cliquez sur l’image

 

 

 

QUELQUES LIGNES D’HISTOIRE DE CHÂTEAU :

Ce que tous les Creusois appellent le “château” est en réalité une grande maison de campagne construite par la riche famille Marie d’Amiens, en effet on ne trouve pas trace de famille nobiliaire à Creuse, donc pas de demeure seigneuriale.
Terminée en 1706, cette “folie” comme on appelait au XVIIIéme siécle ce genre de maison, ne devint résidence principale qu’à partir de 1783.
Dans les années 1740, Monsieur Durieux nouveau propriétaire y créa une exploitation agricole qui ne cessa de s’accroître au fil des années.
Aujourd’hui, cette ferme reprise par une association est devenue” LA FERME D’ANTAN”.

 Cliquez sur l’image

 QUELQUES LIGNES D’HISTOIRE D’ECOLE :

 

  On trouve les premiers écrits sur une école structurée en 1761.
   A cette époque les enseignements étaient dispensés dans une chaumière insalubre, ce n’est     qu’en 1877 que le maire de l’époque fit construire le bâtiment que nous connaissons et qui aprés la     fermeture de l’école n’eut plus que la fonction de Mairie.
 L’école de Creuse eut son heure de gloire juste après la libération, la façon innovante de pratiquer   l’enseignement par P. Duquet eut un retentissement qui dépassa largement les frontières du     département puisqu’elle fit la une de journaux tels que le Monde, le Figaro, Elle et Match.
 

   Cliquez sur l’image


Source utilisée “Creuse Village d’Antan… et d’aujourd’hui”

un ouvrage d’Edouard LEGENNE, Pierre DUQUET et Maurice HOEL  Publié par les Amis de la Ferme d’Antan aux éditions Corps Puce